Les « maitres modernes » de la méditation n’abordent que très peu, voir jamais les effets secondaires de celle-ci, excepté Frédéric Rosenfeld dans son ouvrage « Méditer c’est se soigner ».
Pourtant, les « anciens », qu’elle que soit la tradition veillaient sur leurs disciples pour voir l’impact de celle-ci sur ces derniers.
L’engouement pour la méditation doit être raisonné au risque de faire courir des risques aux méditants.

Lire l’article : L’engouement pour la méditation néglige ses effets secondaires